Archives de tags | Qui suis-je?

Célébrante du cycle de la vie

Charlotte et Thomas - photo Thierry Laforets (14)

Crédit photo: Thierry Laforets

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux le savent, j’ai entamé une nouvelle formation. J’avais besoin de reprendre les fondamentaux, de corriger les mauvaises habitudes qui auraient pu s’installer en presque 25 cérémonies déjà officiées. J’avais aussi besoin d’approfondir ma réflexion sur l’accompagnement que je fais avec mes couples, sur ce que je leur apporte pour construire leur cérémonie. Et puis, il y a dans les cérémonies laïques d’engagement ou de mariage, un côté spirituel ancré à la cérémonie elle-même qu’il me fallait considérer davantage, creuser les aspects symboliques, faire de ce moment un passage de vos vies car c’en est un!

 

Du coup, j’ai pris le temps de chercher la formation qui me correspondait le plus; celle qui me permettrait à la fois de vous offrir de splendides cérémonies laïques pour vos jolis jours, mais celle qui me permettrai également d’aller explorer un pan qui sommeille en moi depuis un moment: pouvoir vous offrir mes services lors des funérailles. Et de fil en aiguille, de discussions en recherches sur le net, je suis tombée sur la formation proposée par la Celebrant Institut (leur site). Elle est basée aux Etats-Unis, donc c’est en anglais. Mais très vite, j’ai découvert qu’il était possible de suivre cette formation en France via leur site français (par ici). J’ai donc fait la rencontre de Solange grâce à la magie de l’informatique et à l’automne qui vient de s’écouler, j’ai débuté, non pas une nouvelle école, je dirais plutôt un nouveau chemin dans ma vie d’officiante, mais dans ma vie tout court je crois…

 

Pour le moment, j’ai repris les fondamentaux. Et c’était top! J’ai appris plein de choses, remis le doigt sur des détails que j’avais oublié, corrigé aussi quelques façons de faire. Et commencer à entre-apercevoir ce qui a dirigé mon choix: la réflexion derrière mon travail, le spirituel, le sacré présent dans les cérémonies, le passage aussi que je ressentais. Oh bien entendu, j’ai encore plein de choses à découvrir et mettre en place, mais ce début était essentiel et m’ouvre de nouvelles perspectives.

 

Mais les hasards du calendrier et les envies de toutes ont mené nos pas vers la spécialisation pour les funérailles pour commencer. Je m’y mets dès la fin du mois de janvier. Je sais déjà que ça ne va pas être de tout repos… Pas tant à cause du travail à effectuer, mais parce que cela risque de remuer un peu ma petite personne… Mais je suis prête… Prête à vous accompagner aussi dans ces moments difficiles, prête à me lancer dans une nouvelle aventure… Et surtout, je sais enfin vraiment où je vais: je vais devenir célébrante du cycle de la vie. Pour qu’à chacune des étapes de votre vies où vous en sentirez le besoin, je puisse être à vos côtés pour mettre en mots votre histoire, votre moment de vie…

Cela fera-t-il de moi une officiante de cérémonie moins disponible pour vos mariages? Non, au contraire… Je serai encore plus en phase avec vous, inscrivant encore mieux votre union dans votre histoire. J’appréhenderai avec plus de sérénité chacune des nouvelles rencontres que je fais. Et je saurai encore mieux vous guider pour faire de cette étape de votre vie un moment unique et magique… J’ai hâte de mettre déjà ce que j’ai appris en pratique cette année. J’ai hâte de me lancer…

Publicités

Pourquoi j’aime les mariages d’hiver

Vous le savez peut-être sans doute, j’aime les mariages d’hiver. Et du coup, je me suis dit qu’il était temps que je vous explique pourquoi…

18 01 05 (2)

Photo personnelle

La première raison tient au lieu où j’habite. Je suis en Haute-Savoie, et qui dit Haute-Savoie dit montagnes. Alors oui, un mariage à la montagne en été, c’est beau. J’aurai l’occasion d’y revenir, surtout quand, comme moi, on a le Mont-Blanc à une petite heure de voiture de sa maison. Mais la montagne en hiver, ça a quelque chose de magique, vous ne trouvez pas? La neige, le froid qui donne envie de cocooning, une espèce de douceur et de sérénité rien qu’à admirer le paysage…

Et du coup, cela me mène donc directement à la seconde raison qui me fait aimer les mariages d’hiver: la neige. Imaginez: vous êtes sur la terrasse d’un beau chalet. Derrière vous, les sommets, couverts d’un épais manteau blanc. Vos convives, bien emmitouflés dans de jolis plaids. Et vous, parés de vos plus beaux atours, au chaud aussi dans ces mêmes plaids, prêts à vous dire oui avec pour témoins vos proches et la beauté du paysage. Cette neige, qui adoucit, cette neige qui dessine un paysage immaculé et qui donnera à votre cérémonie laïque un petit air de conte de fée.

cérémonie hiver 01

Alors oui, bien sûr, qui dit neige dit froid, et dit aussi risque de devoir faire la cérémonie dedans à cause du mauvais temps. Qu’à cela ne tienne. D’abord, s’il neige, cela donner une ambiance feutrée et magique à votre joli jour. Et puis ce sera l’occasion de vous faire plaisir avec une cérémonie au coin du feu. La lumière de l’âtre en fond, des bougies un peu partout pour tamiser, les tons chauds du bois du chalet. On joue sur le blanc, sur la fausse fourrure, on fait un clin d’œil aux conditions atmosphériques en mettant des flocons dans la décoration. On prévoit du vin chaud et du chocolat chaud en plus des autres boissons pour le vin d’honneur et le jour est joué.

Et puis, cela pourrait vous donner des envies de faire des choses qui sortent un peu de l’ordinaire… Vous vous voyez arriver sur le lieu de votre cérémonie à ski? Ou en chiens de traîneau? Et votre rituel, il pourrait prendre une tournure tout à fait inattendue aussi: profitez de la neige pour faire quelque chose d’éphémère (on ose l’ange dans la neige à deux et on se fait des souvenirs géniaux) ou utilisez des skis en bois comme arbre à vœux. Et puis, si vraiment vous avez envie de surprendre vos invités, rien ne vous empêche de proposer une fondue au champagne en menu…

Alors, une cérémonie laïque à la montagne en hiver, qui tente?

Officiante mais pas wedding planner

Au micro

Crédit photo: Tarik Bouamri – http://www.dataphotos.ch

Comme beaucoup de mes collègues, pour me faire connaître, je suis référencée sur de sites qui regroupent les différents prestataires intervenant sur les mariages. Jusque-là, normal. Sauf que parfois, la profession d’officiant de cérémonies laïques est classée parmi les « organisateurs de mariage ».

Et c’est là que le bas blesse… Je vous rassure, je ne vais pas faire une dissertation vu que sur le fond, il y a un lien certain entre mon métier et l’organisation du mariage en soi. Mais moi, ce que je fais et ce que j’aime faire, c’est m’occuper de la cérémonie, de ce moment magique où vous vous dites « oui ».

Et, malheureusement, dans la tête de beaucoup de monde, l’officiant est forcément l’organisateur du mariage. Et bien non! Je ne suis pas wedding planner. Mon travail à moi, c’est de créer avec vous VOTRE cérémonie, d’en faire un moment unique pendant lequel vous allez pouvoir laisser votre amour parler, s’exprimer, s’élever.

Amanda&Paolo-323 - Crédit photo
Pourquoi ne suis-je pas wedding planner aussi? Parce que je crois qu’on ne peut pas faire les deux choses en même temps et être à 100% pour chacune. Je sais que plein de gens arrivent à allier les deux (et le font bien en plus), mais j’aime le sentiment d’être complètement dévouée à votre cérémonie. Je m’occupe de vous, de vos intervenants, de vos rituels. Je gère les relations avec tous les autres prestataires qui interviennent à ce moment-là (surtout le photographe, le groupe de musique si c’est en live, et parfois le DJ) pour que tout se déroule comme nous l’avons imaginé ensemble. Je me concentre sur le texte de votre cérémonie, sue ce que je vais dire, sur mes petites surprises. Et j’ai besoin d’être là à 100%!

Et pour toutes ces raisons, je ne peux pas aussi penser à l’installation du traiteur, à la décoration de votre salle, au fait que Tata Odette est en retard ou que la pièce montée n’entre pas dans le frigo de la salle de réception.

Rien ne dit qu’un jour, je ne me formerai pas aussi pour devenir organisatrice de mariage. Mais une chose est certaine, pour votre mariage, je serai ou votre officiante ou votre WP… Les deux, impossible, en tout cas pour moi…

Wedding-Presta-Just-the-way-you-are-par-Aurelie-Allanic-05

J’ai tenté le salon du mariage

Mi-janvier, j’ai tenté une expérience toute nouvelle pour moi: le salon du mariage. Quoi de mieux que d’aller chercher mes futurs petits couples là où ils se trouvent? Direction Aix-les-Bains et son casino Grand Cercle.

16-01-salon-aix-02

Photo personnelle

Première découverte: il va falloir que je décore mon stand. Et, je dois bien l’admettre, la déco, c’est pas tant mon truc… Mais bon, il faut bien que je me lance, je ne vais pas attirer beaucoup de monde sinon. Donc, me voilà en train de plancher sur une idée d’arche de cérémonie, sur quelques objets de décoration qui pourraient mettre en valeur l’allée centrale… Ce n’est pas facile, mais après 3 ou 4 allers-retours dans les magasins de décoration, j’arrive à faire un stand présentable… J’ai par contre oublié de repasser mes rideaux et mes housses de chaises… On ne m’y reprendra plus!

16-01-salon-aix-01

Mon stand (photo personnelle)

Seconde découverte: monter mon stand, qui ne fait pourtant que 4 mètres-carrés, me prend beaucoup plus de temps que prévu. Et j’ai beau avoir fait une liste de tout ce que je devais prendre, j’ai bien entendu oublié pas mal de choses à la maison (entre autre les fameux rideaux pour cacher les grilles…).

Troisième découverte: c’est long une journée sur un salon. Pourtant, j’ai rencontré plein de couples géniaux avec des projets de cérémonies fantastiques. Mais comme tout salon, il y a des périodes de forte affluence et d’autres moments où c’est le calme plat… Quand vous ajoutez à ça le premier week-end des soldes et l’arrivée tant attendue de la neige… Du coup, j’en ai profité pour faire un tour moi aussi!

16-01-salon-aix-03

Photo personnelle

Ceci étant dit, ça a été une super expérience! J’ai rencontré des prestataires au top (et qui nous ont fait profiter de leurs talents, merci!!!), j’ai vu des idées de décoration réalisables par mes petites mains et qui pourraient bien me donner des pistes pour proposer quelques éléments à mes couples (va bien falloir que je m’y mette!), mais surtout, j’ai fait des rencontres fabuleuses!!! Des couples qui savent simplement qu’ils souhaitent une cérémonie laïque pour leur mariage à ceux qui maîtrisent le sujet et qui ont des idées folles. Des amoureux qui ont surtout envie de parler de leur amour… J’ai hâte de concrétiser toutes ces belles rencontres! A très vite!!!

16-01-salon-aix-04

Photo personnelle

Mais elle fait quoi au juste la dame?

15 08 21 (1)

Crédit photo: photo personnelle

Aujourd’hui est un grand jour. Je viens de recevoir mon tout premier devis signé!!! Le 2 juillet de cette année, j’officierai mon premier mariage de mon nouveau métier (en fait, il y a un précédent, LE mariage qui m’a ouvert la porte des cérémonies laïques, mais je ne savais pas que ma vie changerait tant à ce moment-là…).
Sauf que quand j’ai reçu la nouvelle, je me trouvais dans le couloir de l’école où je travaille aujourd’hui. Et j’ai sauté de joie (on sortait pour la récréation). Du coup, les enfants m’ont regardé de travers, « mais elle fait quoi Danièle? ».
Et là, ben grand blanc… Je leur dis quoi?… Parce que pour eux, je suis une maîtresse, certes remplaçante, mais qui a enseigné longtemps. Du coup, elle fait quoi comme travail la dame?

La dame que je suis est du coup multi-casquettes en fait. Parce que depuis 6 mois, je suis officiante. Parce que depuis septembre, je fais des remplacements et que j’ai à nouveau un pied dans l’enseignement. Ce qui veut dire…. Simplement que je débute dans mon nouveau travail et qu’il est financièrement plus sage de faire des remplacements. Simplement que j’aime toujours enseigner, mais que pour le moment, je ne veux pas des responsabilités qui vont avec une classe. Simplement que je me reconvertis…
J’ai hâte qu’arrive le jour où une annonce de remplacement me fera sauter de joie alors que je serai en pleine préparation de mes cérémonies à venir… Parce que si je rêve qu’un jour mes cérémonies seront tant nombreuses qu’il me faudra en décliner, aller devant les élèves restera toujours un plaisir, même si ce n’est que ponctuel…
Elle fait quoi la dame? Ce qu’elle aime…

Des questions de fond

Se lancer dans les cérémonies laïques, c’est top! Mais bien sûr, on se heurte parfois à des réactions, comment dire, surprenantes…

Alors bon, c’est un métier peu connu, du coup, les gens se demandent déjà ce que c’est que cette lubie. Je ne peux pas leur jeter la pierre, j’ai dû moi aussi apprendre à connaître ce métier, avant de pouvoir dire que j’allais en faire mon travail. Du coup, mêmes aux personnes très proches, il m’a fallu expliquer en long et en large ce que je vais dorénavant faire de ma vie… Et je reste persuadée qu’ils ne sont pas tous entièrement convaincus.

A moi donc d’exceller dans mes cérémonies et de leur montrer qu’être officiante de cérémonie, c’est un vrai métier et surtout un métier génial!!!

Et puis, il y a les heurts liés au fait que c’est laïc… D’autant plus paradoxal en ce qui me concerne, que j’ai fait un mariage religieux et que si je devais recommencer, je ferais le même. Parce qu’à moi, ça me parle, parce que c’est important pour moi, mon mari et ma famille. Et je me battrais à nouveau tout pareil pour faire un mariage œcuménique. J’ai la chance d’être genevoise, ville protestante à la base où habitent de plus en plus de catholiques. Alors, notre pasteur savait très bien comment on s’y prenait pour faire un mariage œcuménique. Notre prêtre ne l’avait jamais fait, sa hiérarchie non plus. Alors au début, ça a été un peu compliqué. Mais une fois les explications données, nous avons pu créer avec eux-deux une magnifique cérémonie. Nous y avons trouvé nos valeurs, eux aussi, nos familles également. Mais tout le monde n’est pas dans ma situation. Pour certains, le mariage à l’église n’est pas possible (remariage, couple gay, couple mixte), ou tout simplement non voulu. A chacun sa liberté…

Alors, parce que ça me plaît, parce que ça me parle, parce que je comprends qu’on puisse avoir envie d’une cérémonie pour un grand moment de sa vie et qu’on ne souhaite pas s’en passer, je suis devenue officiante de cérémonies laïques.

Cela ne me confère pas la place du prêtre ou du pasteur. Loin de moi cette idée!!! Et il est essentiel que toutes les personnes qui souhaitent un mariage religieux puissent le faire… Quitte à chercher l’homme d’Eglise qui leur conviendra.

Je vous parle de ça car oui, les mots « mariage » et « baptême » sont des mots d’Eglise. Et ils doivent garder cette image sacrée. Je vais faire des « cérémonies d’engagement », des « parrainages »… Je joue sur les mots, je suis entièrement d’accord, mais il est à mes yeux important que ces termes gardent leur sens, leur symbole. Je ne veux en aucun cas me substituer aux hommes d’Eglise. J’offre simplement à toutes les personnes qui souhaitent faire une célébration laïque, un accompagnement pour la création de leur cérémonie et ma présence le jour J pour être celle qui officiera.

Je sais bien que je vais parler de mariage laïc. Parce que dans une discussion, ce sera plus simple de l’expliquer comme ça. Et je ne veux pas que toutes les personnes dans mon entourage pour qui le mariage est un sacrement pensent que je confonds et que je marie des gens… Non, je ne confonds pas, c’est une facilité de langage… Non, je ne marie pas les couples, je leur donne les moyens pour réaliser une cérémonie d’engagement l’un envers l’autre… Et je serai leur maître de cérémonie, pour qu’il y ait un fil conducteur, mais ce sont eux qui échangeront leurs vœux, feront les rituels, montreront leur amour réciproque à travers la cérémonie…

 

mariés 03.jpg

(Crédit photo : creative commons)

Just the way you are

colombe

Pourquoi ce nom? Ben oui, vous avez tout à fait le droit de vous demander ce qui a motivé le choix de ce nom.

 

Trouver un nom pour ma petite entreprise a été long et difficile. Non pas que je manque d’idées, mais je voulais quelque chose d’unique, qui ne fasse pas de concurrence à quelqu’un d’autre et qui me permette de mettre en avant les cérémonies laïques d’engagement ou de renouvellement de vœux aussi bien que celles que je ferai pour les parrainages.

 

Je me suis donc pas mal creusée la tête. Avec plus ou moins de succès. C’était trop long, trop commun, pas assez révélateur de mon travail… Bref, ça ne me plaisait pas et à mon mari pas non plus. Et voilà qu’un jour, dans la voiture, je mets ma playlist (et pas celle de mes enfants pour changer). On écoute avec les petits et mon fils, comme d’hab, me redemande de mettre telle ou telle chanson. Et là, voilà qu’il craque sur « Just the way you are » de Bruno Mars. Il me la redemande 3 fois au moins. Je lui pose la question de savoir s’il sait ce que cela veut dire, et là, lumière… je le tenais le nom de ma petite entreprise!!!

 

Just the way you are, tel que tu es, tel que vous êtes…

 

La cérémonie laïque donne des libertés, mais surtout, elle permet de créer une cérémonie à votre image. Une cérémonie unique, qui vous ressemble.. Just the way you are…